7, chemin de la Trière, 38240 Meylan
Rejoignez le Docteur Duroure sur Facebook
Donnez votre avis sur Google
Contacter nous pour poser une question
Augmentation mammaire par prothèse à Grenoble

Augmentation mammaire par prothèse à Grenoble (Meylan)


Définition


L’hypotrophie ou hypoplasie mammaire correspond au manque de volume de la poitrine. Elle peut être liée à une insuffisance de développement de la glande mammaire pendant la puberté, ou à une perte de volume suite à un amaigrissement, une grossesse, une intervention…

Cette hypotrophie mammaire est souvent mal vécue avec un retentissement psychologique important, associant atteinte de la féminité, perte de confiance en soi et pouvant aller jusqu’à un sentiment de mal-être. L’insuffisance de volume peut être symétrique ou asymétrique, associée ou non à une distension de la peau (ptose mammaire).

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour corriger l’hypotrophie mammaire : la mise en place d’implants, l’utilisation de transferts graisseux, ou l’association des deux techniques : augmentation mammaire composite

En fonction de votre demande, le chirurgien pourra vous conseiller sur la technique la plus adaptée.

Pour qui ?


Les consultations avant l’intervention sont primordiales pour définir votre demande et vous proposer le traitement le plus adapté à votre cas précis. Il est très important de définir votre demande concernant le volume et la forme des seins, ce qui conditionne le choix des implants.

L'intervention est indiquée lorsqu’il n’y a pas de projet de grossesse à court terme. Une prise en charge en partie par l’assurance maladie est possible après demande d’entente préalable, si le volume mammaire est inférieur à un bonnet A.

La simulation 3D


Les Dr Dai et Frédéric DUROURE ont intégré la simulation 3D à la consultation au cabinet ou lors d’une téléconsultation, ceci afin de vous aider à comprendre les modifications apportées et de faciliter votre choix.

Cette technologie est particulièrement intéressante pour les augmentations mammaires par implants, car elle permet de visionner les modifications de forme et de volume de vos seins en utilisant un catalogue complet de prothèses. Elle permet également d’évaluer une éventuelle différence de volume de vos seins, augmentant la fiabilité lors de la correction d'asymétries.

Il est important de préparer sa consultation en réalisant vous même votre modèle virtuel en suivant le tutoriel, ainsi vos reconstructions 3D seront prêtes dés votre arrivée en consultation.

Si vous préférez une téléconsultation, vous pouvez suivre le lien suivant pour prendre rendez-vous et préparer votre modèle virtuel : téléconsultation 3D.

Téléconsultation 3D d'augmentation mammaire par implants à Grenoble

 

Animation d'une simulation 3D d'augmentation des seins à Meylan

Techniques :


Les implants :

  • Il existe différents types d’implants en fonction de la forme, du contenu, de l’enveloppe.
  • En Avril 2019, suite aux recommandations de l’ANSM, les implants macrotexturés et les implants mammaires à surface recouverte de polyuréthane ont été retirés du marché par mesure de précaution.
  • L’enveloppe : les implants actuellement autorisés ont une enveloppe constituée d’un élastomère de silicone qui peut être lisse ou micro ou nano-texturée.
  • Le contenu : les implants pré-remplis de gel de silicone sont les plus utilisés en raison de leur consistance naturelle. Les gels utilisés sont plus ou moins cohésifs, évitant la diffusion du gel en cas de rupture de l’implant. Il existe également des prothèses remplies de sérum physiologique.
  • La forme : il existe des prothèses de forme ronde et de forme dite anatomique. Le choix de la forme dépend de votre demande, de la forme du sein et du thorax.
  • Le volume : il est exprimé en cc.
  • La durée de vie moyenne des implants est de 10 ans.

Les cicatrices :

  • Les cicatrices peuvent être situées au niveau de l’aréole, du sillon sous-mammaire, de la région axillaire. Le choix de la cicatrice prend en compte votre préférence, ainsi que la morphologie des seins.

  • Lorsqu’il existe une ptose mammaire, une chirurgie correctrice peut être associée nécessitant des cicatrices supplémentaires.

La position de l’implant :

  • La position de la prothèse peut être pré-pectorale (en avant du muscle grand pectoral) ou rétro-pectorale (en arrière du muscle) ou mixte en dual plane (en arrière du muscle en haut et en arrière de la glande en bas). La technique du dual plane a le plus souvent notre préférence, cependant ce choix sera discuté en vous présentant les avantages et les inconvénients de chaque possibilité.

En pratique :


Les Dr DUROURE effectuent au moins deux consultations avant une intervention chirurgicale, ceci afin de bien prendre en compte votre demande et de déterminer le traitement le plus adapté. L’information sur le résultat prévisible, les avantages et les inconvénients, les risques éventuels de chaque procédure sont expliqués et une réponse précise est donnée à chaque interrogation.

Il est très important de définir votre demande concernant le volume et la forme de la poitrine, conditionnant le choix des implants. Il est également important de prendre en compte la morphologie de la poitrine et du thorax, la silhouette, la qualité de la peau, afin que le résultat soit adapté à votre morphologie et stable dans le temps.

Le choix de la forme et du volume des implants est capital car le résultat final en dépend. Le chirurgien, en se basant sur son expérience, pourra vous conseiller au mieux après l’analyse de votre morphologie.

Afin de préciser votre projet, l’utilisation de la simulation 3D vous permettra de visualiser les modifications apportées.

Lorsque c’est nécessaire, un geste complémentaire (correction d’une asymétrie, d’une ptose mammaire) sera expliqué.

Dans certains cas, une augmentation mammaire composite associant implants et transferts graisseux pourra être proposée notamment afin d’améliorer le résultat au niveau du décolleté.

Un devis précis et complet est remis à la première consultation, et l’on doit respecter un délai minimal de réflexion de 15 jours entre la première consultation et la date de l’intervention.

Il faut également effectuer :

  • ne consultation de pré-anesthésie au moins 48 heures avant l’intervention.
  • Un bilan sénologique (échographie et mammographie) avant l’intervention.
  • Ne pas prendre d’aspirine dix jours avant et après l’intervention.

Il faut arrêter toute consommation tabagique (active ou passive) un mois avant et un mois après l’intervention afin de permettre une cicatrisation normale.

L'intervention :


L’anesthésie : une anesthésie générale est le plus souvent utilisée.

La durée de l’intervention est de l’ordre de 1h30.

La durée d'hospitalisation varie de 24 à 48 heures.

La durée d'arrêt des activités professionnelles est d'une dizaine de jours.

Les suites opératoires :


Les douleurs sont variables, plus importantes lorsque les implants sont positionnés en arrière des muscles grands pectoraux. Un protocole antalgique adapté sera mis en place dès l’intervention. Il existe un œdème et des bleus les premières semaines.

La cicatrisation est généralement acquise en une dizaine de jours.

Il faut porter un soutien gorge adapté pendant un mois.

Il faut limiter les efforts sur les membres supérieurs et les pectoraux pendant un à deux mois.

Il ne faut pas exposer les cicatrices au soleil la première année, et masser quotidiennement les cicatrices dès que la cicatrisation est acquise.

Le résultat se stabilise en 6 à 12 mois concernant l’aspect des seins et des cicatrices.

Le Dr DUROURE vous conseille de le consulter une fois par an afin de suivre l’évolution de vos implants. Lorsque c’est nécessaire un bilan sénologique adapté (échographie…) sera prescrit.

L'avis des Docteurs Duroure à Grenoble (Meylan)


Cette intervention permet la correction de l’hypotrophie de la poitrine, restituant un décolleté et une forme harmonieuse. Corrigeant un complexe touchant à la féminité, le taux de satisfaction est très élevé.

 EN SAVOIR PLUS et préparer sa première consultation.

Tarifs


Le coût de l'intervention varie de 4200 à 4400 €.

Lorsqu’il existe une prise en charge par l’assurance maladie, le coût est de 2200 €, la mutuelle pourra rembourser une partie de ces honoraires.